Développement et renforcement des capacités de gestion des risques liés au transport terrestre de substances chimiques et biologiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel

Développement et renforcement des capacités de gestion des risques liés au transport terrestre de substances chimiques et biologiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel

Les 19 et 20 novembre derniers, au siège de l’Agence Technique des Transports Terrestres, s’est tenue la première rencontre d’une délégation d’experts européens avec les parties prenantes du Transport des matières dangereuses en Tunisie. Le lancement officiel du projet ayant eu lieu au mois d’avril dernier à Tunis, ce pays devient, en quelque sorte, l’Alpha et l’Omega de cette première série de missions de prise de contact avec les pays partenaires du projet.

Depuis avril, SecTrans-NAS a parcouru des milliers de kilomètres pour rencontrer les principaux acteurs du transport des matières dangereuses de chacun des six pays participants.

La mission à Tunis a permis aux experts européens de se rendre compte du grand dispositif législatif et règlementaire dont dispose la Tunisie pour atténuer les risques liés au transport des matières dangereuses en général.  Cela dit, quelques efforts restent à faire pour rendre conforme la législation nationale aux standards des accords et conventions internationaux dont le pays est signataire mais également pour renforcer les compétences techniques de l’administration.

Aussi bien le Point focal que le secrétaire général du Ministère des transports qui ont accompagnés les travaux durant toute la mission, ont souhaité que SecTrans-NAS apporte une valeur ajoutée à ce qui existe déjà. Les experts ont manifesté leur volonté de se mettre à la disposition des besoins du pays.

En outre, Ce fut aussi l’occasion pour SecTrans-NAS de visiter les installations de la Protection Civile de Tunis et de découvrir les magnifiques possibilités de cet organisme pour l’organisation des exercices régionaux prévus dans les activités des groupes de Travail 7 et 8

Pour les mois à venir, SecTrans-NAS collaborera au développement de la mise à jour du plan de circulation de Tunis, et réfléchira à des modules de formation destinées aux profils techniques de l’administration.

Aussi bien les experts européens que les représentants nationaux semblent satisfait des fruits des ateliers qui ont eu lieu.

Pin It on Pinterest

Share This