Développement et renforcement des capacités de gestion des risques liés au transport terrestre de substances chimiques et biologiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel

Développement et renforcement des capacités de gestion des risques liés au transport terrestre de substances chimiques et biologiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel

Les 15 et 16 octobre, une délégation d’experts Sectrans-NAS s’est rendue au Niger

Dans son allocution d’ouverture, le Secrétaire Général du Ministère des Transports a remercié, au nom de son ministère, l’équipe de projet et les représentants CBRN pour leur présence. Il a également souligné l’importance stratégique que le traitement correct des matières dangereuses dans le transport signifiait pour le Niger.

 Et dans ce sens, il a exhorté ses compatriotes à tirer pleinement parti de ce cadre d’échanges et de partage d’expériences que le projet SecTrans-NAS offre. Le Niger attend au final des propositions concrètes qui soient de nature à renforcer les capacités nationales institutionnelles et de réponse en matière de transport de marchandises dangereuses.

 Pour sa part, le point focal a expliqué aux participants la genèse du projet et fait part à l’auditoire des regrets exprimés par le chef de cabinet du premier ministre de ne pas pouvoir assister à ce lancement.

 Après l’inauguration, les travaux du projet ont rapidement commencé et chacun des 8 groupes de travail a été présenté à tour de rôle.

 Les échanges sur le cadre juridique ont révélé le caractère opportun de l’initiative SecTrans-NAS dans la mesure où le Niger est en train de finaliser la rédaction du Cahier des charges du décret du ministère des Transports, qui définira les conditions d’octroi des autorisations dans ce domaine. Les experts européens seront associés à ce travail.

L’étude du développement d’un plan de circulation pour Niamey a suscité le même intérêt. Et le choix de la capitale a fait l’unanimité.

 La mission s’est terminée par une visite des experts dans les installations de la Protection Civile où ils ont eu l’opportunité d’un bref entretien avec le directeur Général et exploré les possibilités de réalisation d’exercices de simulation prévus.

 Il semble qu’une excellente collaboration vient d’être établie entre les responsables nigériens et le projet SecTrans-NAS

Pin It on Pinterest

Share This