Développement et renforcement des capacités de gestion des risques liés au transport terrestre de substances chimiques et biologiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel

Développement et renforcement des capacités de gestion des risques liés au transport terrestre de substances chimiques et biologiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel

Du 31 août au 2 septembre dernier, SecTransNAS a mis en œuvre divers ateliers et formations en ligne à l’intention des parties prenantes algériennes du transport des matières chimiques et biologiques dangereuses, notamment les services de sécurité, de la douane et de la protection civile.

Au mois de juillet, SecTransNAS bouclait son premier cycle d’activités ; celles-ci étaient centrées sur le l’analyse et le renforcement des cadres juridiques des pays participants en matière de Transport (terrestre), de Marchandises Dangereuses (TMD). En plus, des plans de circulations, qui sont également des instruments juridiques, ont été élaborés et adaptés au contexte particulier de chaque pays ainsi que des plans d’intervention d’urgence pour faire face aux accidents impliquant ces matières.

Ce second cycle qui vient de commencer en Algérie se veut davantage pratique, en ceci qu’il souhaite partager avec nos partenaires d’Afrique du Nord et du Sahel les meilleurs pratiques en matière de transport de marchandises dangereuses.

C’est donc dans ce contexte que, pendant trois jours, les experts du projet ont animé deux ateliers et deux séances de formation pendant lesquels il a été question de protocoles de sécurité opérationnels, de recommandations pratiques pour les intervenants de la chaîne de transport, de plans de sûreté, de formation des primo-intervenants etc. À l’appui des présentations, divers outils tels que des posters, vidéos et guides ont été proposés aux participants.

Toutes les activités ont été suivies avec beaucoup d’intérêt et, au vu des nombreuses questions posées par les représentants algériens et leurs contributions sous forme de compléments d’informations, éclaircissement de certains aspects.

En somme, des échanges enrichissants tant pour les experts et acteurs locaux que pour les experts européens. Une satisfaction générale de tous exprimée, lors de la séance de clôture, par M. ELHADJ Lamine, Point Focal National de l’Algérie et qui est aussi le Directeur du Bureau de la Région NAS des Centres d’Excellence de l’U.E. C’est le lieu de signaler que celui-ci a honoré de sa présence quotidienne chacune des journées d’activités mis en œuvre.

Pin It on Pinterest

Share This