Développement et renforcement des capacités de gestion des risques liés au transport terrestre de substances chimiques et biologiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel

Développement et renforcement des capacités de gestion des risques liés au transport terrestre de substances chimiques et biologiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel

Les 11, 12, et 13 janvier derniers, SecTransNAS a développé des formations et ateliers destinés à des acteurs clés dans le Transport des Marchandises chimiques et biologiques Dangereuses (TMD), à savoir, les intervenants de la chaîne de transport, les services de sécurité, la douane et la protection civile.

SecTransNAS a débuté ses activités de l’année 2022 au Mali. Un séminaire de trois jours s’inscrivant dans la deuxième phase du projet dont l’objectif principal est le partage des bonnes pratiques avec différents acteurs clés du TMD.

Les représentants maliens étaient dans leur grande majorité membres de l’Équipe NRBC du pays, un organe au sein duquel les différents publics cibles sont représentés.  Le Point Focal ayant été empêché, à la toute dernière minute, c’est le colonel Diadié Amadou COULIBALY qui a assuré son intérim en adressant les mots de bienvenue aux experts de SecTransNAS.

Pendant trois jours, les aspects tels que les protocoles de sécurité et de sûreté opérationnels, les recommandations pratiques pour les intervenants de la chaîne de transport, les plans de sûreté, la formation des primo-intervenants ont été abordés. Dans ce sens, divers outils tels que des posters, vidéos, guides et modèle de plan de sûreté ont été proposés aux participants.

C’est le lieu de dire que les représentants maliens ont accueilli les contenus proposés avec beaucoup d’intérêt si l’on s’en tient aux nombreuses questions et interventions qui ont jalonné les différentes activités.  Par exemple, sur le volet sûreté qui a été abordé tant en formation qu’en atelier ils ont souhaité savoir si les experts du SecTransNAS étaient disponibles pour soutenir les structures du pays qui décideraient d’en mettre en place.

Sur ce point, les experts européens ont montré leur entière disponibilité qui même va au de-là du champ d’action du projet.

Cet échange résume à lui tout seul l’esprit et l’ambiance de travail qui a prévalu durant ces trois jours de séminaire.

Pin It on Pinterest

Share This